A l’occasion du Festival DLD, Business France, avec le soutien de la Chambre de Commerce Israël-France (Tel-Aviv), organise un repas à 12h30 à l’Hôtel David Intercontinental (Tel-Aviv) en présence de l’Ambassadrice de France. De nombreuses délégations venues de France assisteront à cet évènement exceptionnel. Des personnalités israéliennes du monde des affaires ont déjà confirmé leur présence.

Date and Time. Wed, September 5, 2018, 12:30 AM – 3:00 PM.

David Intercontinental Hotel, 12 Kaufman st, Tel Aviv

POUR S’INSCRIRE : https://www.eventbrite.com/e/private-vip-lunch-with-french-minister-during-the-dld-2018-tickets-49327357454?ref=enivtefor001&utm_source=eb_email&utm_medium=email&utm_campaign=inviteformalv2&utm_term=attend

COMMUNIQUE OFFICIEL. Business France, the commercial department of the French embassy and Yossi Vardi, chairman of the DLD are pleased to invite you to the Private VIP lunch during the DLD 2018 with the participation of Her Excellency Hélène Le Gal, French Ambassador in Israel. Live the DLD Tel Aviv 2018’s experience and book right away your access to this exclusive lunch, places are limited.

Organizer of Private VIP lunch with French Minister during the DLD 2018 : The CCIIF is an independent voluntary organization established in 1957. Headed by Prof. Daniel Rouach, the CCIIF is guided by a board of 15 Directors responsible for all major decisions concerning the Chamber’s strategy. In addition, the CCIIF is managed by an executive board that includes: Prof. Daniel Rouach, Amos Ron, Ron Waldman, General (ret) Arik Ramotte. With its experience and its influential partners, the CCIIF provides support and assistance to business networks in Israel and France in order to facilitate and accelarate trade and investment between France and Israel.

A SAVOIR. C’est sous un soleil de plomb, à quelques centaines de mètres du bord de mer, que va s’ouvrir le Festival DLD de Tel Aviv les 5 et 6 septembre 2018. Selon un blog spécialisé : « Cette grand-messe israélienne de l’innovation numérique, qui rassemble près de dix mille participants sur deux jours, est devenue un passage obligé pour les startups, les géants du Net, les grands groupes et les investisseurs, mais aussi pour les politiques français. Emmanuel Macron y avait fait une visite remarquée en 2015. Celui qui était alors ministre de l’économie avait insisté sur la nécessité de renforcer les échanges économiques entre la France et Israël. « Nous avons quinze ans de retard et nous devons rattraper la situation au plus vite », avait-il plaidé.

L’an dernier Bruno Le Maire avait fait le déplacement et le message était inchangé. « Les investissements israéliens en France représentent 160 millions d’euros par an. C’est peanuts ! », avait estimé le ministre de l’économie en anglais devant un parterre de la délégation Orange, qui disposait d’un large stand au cœur de l’événement. « Le premier ministre Netanyahou veut doubler les investissements israéliens en France d’ici à l’année prochaine et évidemment j’invite toutes les compagnies françaises dans tous les secteurs à faire de même et à investir davantage en Israël », encourage-t-il. La France est seulement le cinquième partenaire économique d’Israël en Europe, loin derrière l’Allemagne ou encore le Royaume-Uni.

Selon Dan Catarivas, directeur général des relations internationales du patronat israélien, ce retard résulte d’une « méconnaissance du marché israélien ». « En regardant la superficie du pays, sa population de 8 millions d’habitants, moins que le Portugal, certaines entreprises françaises se sont dit que cela ne valait pas le coup d’investir en Israël. » Même analyse pour Édouard Cukierman, PDG de Catalyst Funds, qui invoque une « différence de culture ». « Contrairement à d’autres pays européens, comme l’Allemagne, qui ont compris le potentiel du marché israélien et l’ont envisagé comme une plateforme technologique forte en innovations, la France a longtemps privilégié une approche capitalistique, avec l’implantation d’un certain nombre d’entreprises comme Air France, le Club Med ou des marques de luxe. »

This post is also available in: English (Anglais)

2018-10-15T12:54:53+00:00